Recherche
Prospective
Projets
Formation

L’inscription de la théologie dans l’université publique et pluraliste

Souvent à l’origine des universités, les facultés de théologie ont considérablement évolué au cours des dernières décennies.

En même temps que l’université se développait dans plusieurs régions du monde, ces facultés ont été amenées à repenser leur inscription dans l’espace public et dans une université devenue pluraliste. Jadis identifiées aux grands séminaires et développant des programmes d’études définis en fonction de la formation du clergé, elles ont évolué au contact des autres sciences et des mutations de la culture.

Les nouvelles questions issues de la recherche scientifique et les interpellations de la société en évolution rapide posent de nouveaux défis à la théologie et ont un impact sur le projet de formation théologique et sur sa place à l’université.

Les institutions de théologie ne peuvent donc plus se satisfaire d’invoquer calmement la tradition pour assurer leur présence dans l’université et justifier leur mission dans la société. Personne ne croit plus que l’argument historique puisse seul fonder la pérennité d’une institution ou sa pertinence pour le monde d’aujourd’hui.

Il fallait donc reprendre la réflexion sur la place, le statut et la fonction de la théologie dans une université publique et pluraliste et, plus largement, dans un espace public ouvert aux débats et à la discussion

Auteurs : Marc Pelchat, Gilles Routhier
Date du document : janvier 2005
Nombre de pages : 161
Collection : IFCU Books – Education and Catholic University
ISBN : 2-7637-8186-1
Thèmes : États et idéologies; Éducation et enseignement supérieur

Mots-clés

World | Histoire et universités catholique | Théologie et pluralisme | Accès aux études supérieures | Universitaires / chercheurs | Religieux