Recherche
Prospective
Projets
Formation

Image de soi et modifications corporelles volontaires chez des commerçantes à Abidjan (Côte d’Ivoire)

International Psychology, Practice and Research, Piper 8, 2018

Aujourd’hui, la femme africaine recourt de plus en plus à des modifications corporelles volontaires, afin de donner une fière allure à ses traits physiques pour paraître plus belle. Alors, la présente étude examine la relation entre l’image de soi et le caractère permanent ou temporaire des modifications corporelles chez des commerçantes. Cinquante vendeuses de produits cosmétiques âgées de 21 à 40 ans, adeptes de telles pratiques sont sélectionnées au marché d’Adjamé-Roxy. Elles ont été soumises à l’Inventaire de l’estime de soi de Coopersmith (1984) et à un entretien semi-directif, pour évaluer la nature de leur modification corporelle. Les résultats indiquent que les commerçantes ayant une mauvaise image de soi s’adonnent permanemment à la dépigmentation, au tatouage et à l’augmentation du volume des seins et/ou fesses. Ainsi, les structures sanitaires doivent tenir compte de cette dimension psychologique dans l’élaboration des mesures de prévention relatives à ce phénomène.

Auteurs : Antoine Kouadio KOUADIO, Aminata DIOP, Arnold Oswald TOHOURI, Donald Rodrigue ADOU
Date du document : 2018
Nombre de pages : 13
Collection : PIPER N°8
Recherches : Psychologie - FIUCUP
Thèmes : Enjeux sociaux et sanitaires; Autres

Références

Art. 89, PIPER

À télécharger

Documents en lien :
Psychologie internationale, pratiques et recherche N°8

Mots-clés

Côte d’Ivoire | Santé et psychologie | Psychologie et estime de soi | Universitaires / chercheurs | Femmes